Comment améliorer son transit intestinal grâce aux probiotiques ?

La flore intestinale contient une multitude de bactéries qui peuvent être bonnes ou mauvaises pour la santé, tout en étant utiles. Pour être en bonne santé, toutes ces bactéries doivent exister de manière équilibrée et en harmonie. Toutefois, il arrive que les mauvaises bactéries soient en surnombre provoquant ainsi différents problèmes de santé. Les probiotiques permettent de rétablir cette harmonie.

Qu’est-ce qu’un probiotique ?

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants, tels que des bactéries ou des levures qui existent dans certains produits alimentaires. Ils sont censés conférer un bénéfice en matière de santé à un hôte sain quand ils sont ingérés en quantité adéquate. Leurs effets sont réels pour la flore intestinale en cas de déficit de cette dernière. Si le microbiote intestinal est bien constitué, ils n’ont que très peu d’intérêts, et sont inoffensifs. Pour être efficaces, ils doivent être consommés en très grand nombre et arriver vivants dans l’intestin. On les trouve entre autres dans le yaourt et les produits laitiers fermentés, le soja et ses dérivés, la choucroute crue, et les bières non pasteurisées.

Effets des probiotiques sur l’intestin

L’intestin permet déjà la cohabitation de nombreuses bactéries qui lui permettent de faire leur mission pour le corps. Toutefois, la consommation régulière de probiotiques contribue à une meilleure digestion de certains aliments. Ils contribuent également à la régulation du transit intestinal en l’accélérant, diminuant ainsi les cas de constipation. En cas de diarrhée quelle qu’en soit l’origine, ils permettent de diminuer le temps de guérison. Ils permettent également d’améliorer le confort digestif pour ceux qui souffrent du syndrome de l’intestin irritable. Enfin, ils permettent d’augmenter les chances de guérison, tout en atténuant les effets indésirables en cas d’ulcère ou de cancer de l’estomac.

Comment prendre des probiotiques efficacement ?

L’idéal serait de consommer des aliments qui contiennent des probiotiques dans leurs états naturels. Mais il est également possible de les consommer sous forme de compléments alimentaires pour une cure plus efficace. En effet, il sera plus facile de gérer la quantité consommée, ainsi que la durée du traitement à ce moment-là. En outre, il aura également des impacts positifs si on a une alimentation diversifiée en parallèle. Les prébiotiques qui permettent de nourrir les probiotiques seront très utiles à ce stade, en favorisant leur croissance. Toutefois, avant toute cure, mieux vaut prendre l’avis de professionnels, car le microbiote de chaque individu lui est propre, autant que la diversité de probiotiques qui lui conviennent.

Comment s’adapter aux lentilles rigides ?
Chirurgie du genou en Suisse : trouver un praticien expert en ligne