Fatigue au réveil : et si vous faisiez de l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil fait partie des troubles du sommeil qui font souffrir un grand nombre de gens dans le monde. Si elle n’est pas prise en charge à temps, elle peut devenir grave et engendrer de nombreuses conséquences néfastes sur la santé de ceux qui en souffre.

L’apnée du sommeil : qu’est-ce que c’est ?

Avant entrer dans le vif du sujet, il convient dans un premier temps de déterminer ce que c’est vraiment l’apnée du sommeil. L’apnée du sommeil est une maladie qui se déroule durant la nuit. Elle se manifeste dans tous les cas par des paralysies instinctives de la respiration. En général, cette maladie est plus souvent aperçue chez les personnes âgées, en surpoids et qui ronflent de manière importante. Selon les spécialistes, les arrêts de la respiration durent pendant 10 secondes, mais selon la gravité de la maladie, ils peuvent durer plus de 30 secondes. Les paralyse respiratoires peuvent se produire plusieurs fois en une seule nuit. D’après les médecins, elles peuvent causer des problèmes lorsqu’elles se manifestent plus de 5 fois par heure et lorsqu’elles se présentent plus de 30 fois par heure, elles sont considérées comme graves. Les principales causes de l’apnée du sommeil sont l’obésité et l’âge et elle est dans la plupart du temps aperçu chez les hommes.

L’apnée du sommeil : les symptômes

Peu importe la gravité de la maladie de l’apnée du sommeil, les symptômes sont multiples. Néanmoins, il est à savoir que ces derniers sont souvent difficiles à identifier. Selon les études menées à propos de cette maladie, les personnes concernées n’ont pas toujours connaissance de la situation. Ces dernières n’ont pas par exemple conscience qu’elles sont en train d’arrêter de respirer ou de ronfler. Dans la majorité des cas, ce sont les ceux qui dorment avec ces personnes qui détectent les symptômes de l’apnée du sommeil. Celle-ci se présente par des ronflements fréquents et très bruyants. Selon les spécialistes, les gènes sonores produits par ces ronflements peuvent atteindre jusqu’à 100 décibels, similaires aux bruits des camions en marche. Les paralyse respiratoires sont néanmoins faciles à repérer puisque la maladie oblige l’apnéique à arrêter brusquement de ronfler.

Les conséquences de l’apnée du sommeil

Les premières conséquences de l’apnée du sommeil sont les ronflements, les maux de tête fréquente et la fatigue au réveil, surtout pour les personnes qui vient tout juste d’être victime de la maladie. Si cette dernière n’est pas traitée à temps, elle peut devenir très grave et entraîner d’autres problèmes comme les maladies cardiovasculaires, l’hypoxie ou le manque d’oxygénation du cerveau, l’augmentation de la pression artérielle, hypertension, trouble de rythme cardiaque, etc.

Comment s’adapter aux lentilles rigides ?
Chirurgie du genou en Suisse : trouver un praticien expert en ligne